Sur le chantier de prolongement de la ligne de métro 11 en région parisienne, Anthony Balbeurre, chef de chantier en charge des terrassements chez Bouygues Construction, peut s’appuyer sur un nouvel outil de collecte et de partage des données en temps réel : Infrakit.  

 

Un outil pertinent durant toutes les phases du chantier 

En phase de réalisation sur le chantier de la ligne 11, Anthony Balbeurre a pu utiliser Infrakit en association avec une canne topographique (équipée d’un GPS embarqué), qui lui a permis de mesurer de façon extrêmement précise (à 2 cm près) le travail réalisé par les engins sur le terrain. Grâce à cette précision centimétrique, il a pu effectuer les vérifications du travail au fur et à mesure de son avancement, après avoir procédé au terrassement ou fait couler du béton, sans avoir à faire venir sur site un géomètre-topographe. Cela lui a permis de faire ces relevés de réception et de contrôle au fur et à mesure de l’avancement du travail de manière autonome. Une fois ces relevés validés comme correspondants bien aux côtes de conception, le travail pouvait continuer sans délai. Avant d’utiliser Infrakit, le chef de chantier devait faire ces relevés à l’aide d’une autre canne (non connectée), puis, en fin de journée, prendre le temps d’extraire les données collectées et de les transmettre aux autres intervenants. Grâce à l’interopérabilité des outils utilisés, la transmission des données est concomitante à leur saisie. Infrakit lui permet ainsi un gain de temps important sur le chantier, même si la phase de réception (qui est une validation contractuelle inévitable) doit encore être réalisée par un géomètre, qui opère avec ses propres outils. 

 

Une aide cruciale pour les chefs de chantier 

Anthony Balbeurre est clair : « Infrakit m’aide à obtenir toutes les coordonnées et les plans en temps réel sur mon chantier et, surtout, à réagir immédiatement, sans avoir à faire venir un géomètre sur le terrain. En début de terrassement, je me sers d’Infrakit pour repérer mes entrées en terre ainsi que mes crêtes et mes pieds de talus. En cours de terrassement, Infrakit me permet de savoir exactement ou j’en suis, par exemple en ce qui concerne l’altimétrie. Je peux vérifier que nous sommes bien à la bonne place et que nous n’avons pas trop “mangé” les talus, ou au contraire laissé trop de “gras” dessus. » 

Pour lui, le fait de pouvoir se passer de la visite quotidienne d’un géomètre grâce à Infrakit est un gain de temps inestimable. Il précise : « Je ne suis pas obligé de faire venir le géomètre en permanence ni d’attendre ses informations pour avancer. Par exemple si je veux implanter une semelle, grâce à Infrakit, le géomètre peut me communiquer le fichier directement et, en seulement quelques minutes, je reçois les informations et je peux partir sur le terrain avec ma canne ». 

Gain de temps, travail facilité, communication fluide et partage en temps réel d’un grand nombre de données de façon complètement interopérable: Infrakit a fait ses preuves comme solution de gestion partagée des données sur la Ligne 11. 

Lire tout l’article

 

Other news

PN MINnD, fer de lance technique d’IBO21

Le projet national MINnD géré par l’Irex - co-organisateur de cette 4e édition - est en ch...

A voir: les webinaires proposés par le Hub Innov’Infra

Le Hub Innov’Infra, co-organisateur d’IBO21, regroupe les 4 clusters français spécialisés ...

Le BIM dans son environnement

L’usage BIM le plus cité et le mieux compris des acteurs de projets d’infrastructure est l...

Le partage des données sur le chantier de la ligne 11 avec I...

Sur le chantier de prolongement de la ligne de métro 11 en région parisienne, Anthony Balb...