La valeur du BIM pour les infrastructures n’est plus à prouver.  Il est donc primordial de développer une stratégie globale de conception, de construction de maintenance et d’exploitation compatible avec les évolutions technologiques en cours sachant que la transition vers le chantier connecté s’accélère partout en Europe sur de nombreux projets.

Connected Site

En phase de réalisation, les chantiers se digitalisent à travers un panel de solutions connectées allant du guidage d’engins, aux équipements topographiques et plateformes de suivi de chantier à distance.  La communication et l’échange de données entre le terrain et le bureau se fluidifient afin d’accroître la productivité et la précision. L’ensemble des données provenant du terrain alimentent en temps réel le modèle BIM unique et centralisé. Ce qui permet de s’assurer rapidement de la conformité entre les éléments de conception et l’exécuté. Cette gestion collaborative entre le bureau et le terrain permet de connecter les échelons, les opérateurs, les topographes et l’équipe projet afin de garantir un gain de temps et de qualité.

Suivi de production

Dans cet essor du “connected site” et de la digitalisation de la construction, une des clés de voûte de l’efficience des échelons est le monitoring de la productivité et l’optimisation des opérations sur le chantier. La connectivité des machines permet de générer des rapports de productivité permettant une meilleure gestion de la flotte d’engins, de déterminer de potentiels leviers d’amélioration de la production afin d’augmenter les rendements des machines : limiter les temps d’arrêts, fluidifier les cycles de production et avoir un dimensionnement de flotte optimal.

Workflow du bureau au chantier

Pour expliquer certains de ces défis et notamment celui du flux de données collaboratif dans le cadre d'un projet de construction d'Infrastructure, Benjamin LEHRER, un BIM Manager ayant fait ses armes chez egis et BOUYGUES Travaux Public a récemment présenté un atelier illustrant les interactions entre les solutions de différents éditeurs logiciels comme Autodesk, Trimble ou encore Oris. Cet atelier – accessible sur YouTube : Atelier BIM INFRASTRUCTURE - ARKANCE SYSTEMS permet de visualiser un workflow BIM complet, de la phase de pré-étude jusqu’au chantier.

Etudes de cas

Le projet PORR en Roumanie est un cas concret et actuel qui laisse imaginer comment les projets de demain pourront s'appuyer sur les technologies afin de mettre en valeur le savoir-faire des constructeurs sur des projets d’infrastructures. La problématique principale de l’entreprise PORR était la communication et la collaboration entre les différentes équipes qui opèrent sur un tronçon de projet d’autoroute d’1,5km.  Deux niveaux de solutions ont été déployées :

La société Strabag, quant à elle, a initié plus de de 60 projets qui allient BIM et chantiers connectés. Pour exemple, le chantier de la A5 a notamment permis de réaligner les modèles de conception, de créer un avant-métré quantitatif basé sur un modèle central, de créer un modèle géotechnique réutilisable sur site afin de :

L’interopérabilité entre les différentes solutions logicielles reste encore à encourager tout comme la normalisation des exigences au niveau Européen. Ces technologies donnent de nouvelles perspectives et permettent d’atteindre des forts niveaux de ROI qui devraient finir de convaincre les plus sceptiques.

Other news

Le BIM Infra, une démarche qualité selon setec

Les bénéfices du BIM Infrastructure sont multiples. Longtemps resté dans l’ombre du BIM Bâ...

Calendrier, coûts et qualité vus par Infrakit

Parmi les préoccupations typiques des propriétaires d'infrastructures figurent les coûts d...

La gestion des données dans un processus BIM avec Geomensura

La data fait aujourd’hui partie intégrante de la constitution d’un projet, surtout dans un...

Engins connectés : laissez-vous guider par SITECH

Les nouvelles générations de systèmes de guidage d’engins, l’utilisation de plateformes de...