Avant même d’en arriver à la maintenance elle-même, l’étape du diagnostic des installations industrielles tend à être optimisée car trop chronophage pour les agents de terrain, elle est coûteuse et détourne les agents de leurs opérations de maintenance. Et faire intervenir des personnes en hauteur, ou en zone dangereuse constitue un risque qui peut être évité. Sans parler des cas où il n’est tout simplement pas possible d’accéder à la zone (en cas de végétation trop dense par exemple).

C’est pourquoi nombreuses entreprises ont pris le tournant de l’inspection des installations par moyens agiles et notamment par drone. Un vecteur pratique et puissant qui permet – dans la plupart des cas – de collecter les informations nécessaires à établir un besoin de maintenance sans mettre en danger le personnel.  Disposer d’une information autrefois inaccessible sans moyens très est maintenant à la portée de nombreux agents de maintenance. Une tendance si grande que désormais, les entreprises déploient la solution à grande échelle en formant directement leurs personnels à l’usage professionnel du drone pour être agiles et autonomes dans leurs inspections. C’est notamment le cas chez SNCF Réseau qui forme progressivement ses agents grâce au Programme Compagnon de sa filiale Altametris.

Other news

Le BIM Infra, une démarche qualité selon setec

Les bénéfices du BIM Infrastructure sont multiples. Longtemps resté dans l’ombre du BIM Bâ...

Calendrier, coûts et qualité vus par Infrakit

Parmi les préoccupations typiques des propriétaires d'infrastructures figurent les coûts d...

La gestion des données dans un processus BIM avec Geomensura

La data fait aujourd’hui partie intégrante de la constitution d’un projet, surtout dans un...

Engins connectés : laissez-vous guider par SITECH

Les nouvelles générations de systèmes de guidage d’engins, l’utilisation de plateformes de...